Poséidonia Forum Index
Poséidonia Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Satoshi Kon

 
Post new topic   Reply to topic    Poséidonia Forum Index -> Les lieux de rencontres de Poséïdonia -> Le grand musée -> Cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tsaag Valren
Illustratrice officielle
Illustratrice officielle

Offline

Joined: 12 Jun 2007
Posts: 382
Shod'l loer: 394
Puissance psychique: 1.03
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Thu 6 Sep - 18:58 (2007)    Post subject: Satoshi Kon Reply with quote

Youpla =)
J'ai vu un excellent film d'animation hier soir et évidemment me prend l'envie d'en parler Très content


Alors alors :p

Satoshi Kon est un réalisateur d'animations japonais qui a une grande popularité au pays du soleil levant. 4 films à son actif, salués par les critiques et le public. Les scenarios sont complexes et les decors visuellement riches.

Ses films sont très adultes (et il faut les revoir plusieurs fois pour bien comprendre toutes les subtilités). Justement, parlons-en :




Perfect Blue :


Perfect Blue pourrait être qualifié de thriller psychologique. Mais ici, les schizophrènes et autres déjantés font partie intégrante d'un dessin-animé, ce qui est peu courant. L'histoire met en scène Mina, une chanteuse très populaire de « J pop » (pop japonaise dont les jeunes nippons raffolent), leader d'un groupe, les Chams. Bien qu'étant la préférée du grand public, Mina décide d'arrêter la chanson pour se lancer dans la carrière d'actrice. Son choix n'est bien sûr pas vu d'un bon oeil par ses fans. C'est alors qu'elle essaie de casser son image de midinette pour laisser celle de femme transparaître aux yeux de tous. Mais voilà, les personnes avec qui elle travaille sont assassinées les unes après les autres, et Mina doit affronter régulièrement un « double » qui dénigre son nouveau choix de carrière.
Ce film est destiné avant tout à un public adulte, les scènes de meurtres ou érotiques lui donnant un aspect peu abordable pour les plus jeunes. L'histoire quant à elle, assez complexe, se révèle être difficilement compréhensible pour le spectateur moyen.
Mais force est de constater que ce scénario, digne des grands films d'Hitchcock, est une sacrée surprise, desservi par une mise en scène travaillée et volontairement troublante.





millenium Actress :


Le producteur d'une petite maison de production Genya Tachibana et son caméraman partent interviewer l'une des plus célèbres actrices, Chiyoko Fujiwara, 70 ans, qui vit en ermite depuis 30 ans. Ils ont l'intention de lui faire retracer sa vie et d'en profiter pour faire le tour de tous ses rôles.
Quand il commence l'interview, Genya offre à Chiyoko une petite clé en or que l'actrice avait perdue et qui la pousse à raconter sa vie depuis sa naissance en 1923. Elle commence par sa première rencontre avec un producteur pour un film devant servir la cause nationaliste du Japon dans les années 30-40.
A partir de là, Genya et son caméraman assistent aux différents épisodes de la vie de Chiyoko à l'intérieur de ces souvenirs, souvenirs se mêlant avec les rôles de l'actrice, et à chaque fois, entre réalité et rôle, le film nous emmêne à travers tous les films de genre du Japon depuis les années 50 (épopées historiques, films de ninja, d'espionnages, jusqu'aux films de SF). Un fil conducteur se prolonge durant tout le film : Chiyoko cherche à retrouver un peintre jadis rencontré alors qu'elle était jeune fille, qui lui a donné la petite clé en or. Une longue course poursuite s'engage pour que la jeune fille puisse rencontrer de nouveau celui qui était son premier amour et un prince charmant.
Un film intelligent, avec un scenario plein de petites facettes Souriant




Tokyo Godfathers :


Gin est un SDF depuis de nombreuses années. Sa passion pour l'alcool et les jeux d'argents l'ont séparé de sa femme et de sa petite fille. Pour ne pas paraître pitoyable, Gin s'est constrit un mur de mensonge censé le préserver du jugements de ces amis, Hana, un travesti, et Miyuki, une jeune fugueuse.
Ils se battent chaque jour contre la faim fouillant les poubelles et participant aux oeuvres de charité religieuse.
Lors de leur trajet entre la paroisse et le parc où ils logent, nos amis découvrent avec stupefaction un bébé dans son linceul avec comme seul bagage une clé de casier et un mot tendre de sa maman. Hana prend cet abandon comme un signe du ciel et décide de garder l'enfant.
Seulement Hana, par sa propre expérience d'enfant abandonné, prend pitié du bébé et décide de partir à la recherche de ses parents. Commence alors un passionnant voyage où nos 3 anti-heros vont se confronter à leur passé.
Tokyo Godfather est une jolie fable de Noêl pleine d'espoir et d'humour.



Paprika


Dans le futur, un nouveau traitement psychothérapeutique nommé PT a été inventé. Grâce à une machine, le DC Mini, il est possible de rentrer dans les rêves des patients, et de les enregistrer afin de sonder les tréfonds de la pensée et de l'inconscient.
Alors que le processus est toujours dans sa phase de test, l'un des prototypes du DC Mini est volé, créant un vent de panique au sein des scientifiques ayant développé cette petite révolution. Dans de mauvaises mains, une telle invention pourrait effectivement avoir des résultats dévastateurs.
Le Dr. Atsuko Chiba, collègue de l'inventeur du DC Mini, le Dr. Tokita, décide, sous l'apparence de sa délurée alter-ego Paprika, de s'aventurer dans le monde des rêves pour découvrir qui s'est emparé du DC Mini et pour quelle raison. Elle découvre que l'assistant du Dr. Tokita, Himuro, a disparu...

Claque visuelle, le scenario encore plus complexe que sur les films precedents, il est possible que ce film m'ait plus marquée que beaucoup d'autres parce que le scenario me touche directement, il n'empeche que c'est un vrai chez d'oeuvre qui gagnerait à être ausssi connu que ceux de Miyazaki Surpris


Back to top
Visit poster’s website MSN
Publicité






PostPosted: Thu 6 Sep - 18:58 (2007)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Poséidonia Forum Index -> Les lieux de rencontres de Poséïdonia -> Le grand musée -> Cinéma All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Make a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group